Actualités

Tarification à l’unité : l'APB appelle à une concertation constructive avec les médecins.

La tarification à l’unité (TàU) dans les maisons de repos et de soins sera implémentée à partir du 1er avril.
La TàU n’est d’application que pour les spécialités remboursables sous forme orale solide et uniquement pour les résidents des  MR-MRS.
La TàU entraîne une facturation par période de sept jours, et s’arrête à la fin effective du traitement.
Cette tarification est, en outre, déterminée par la posologie et la durée de traitement.
Il est important de rappeler que la TàU n’est pas liée à la Préparation de Médication Individualisée (PMI). Ce sont deux concepts bien différents et l’application de la PMI n’est absolument pas obligatoire au 1er avril. 

Les modalités pratiques de la TàU ne sont pas toujours claires, ni pour le médecin, ni pour le pharmacien.  
Afin d’assurer une transition plus aisée, une collaboration et une concertation entre médecins prescripteurs, pharmaciens et administrateurs des maisons de repos et de soins sont ndispensables afin d’élaborer ensemble des modalités pratiques, notamment par la mise sur pied
d’un formulaire ou de modalités de prescription en DCI, certainement pour toute initiation de traitement et en particulier pour les patients chroniques. 

En outre, dans ce contexte, il est indispensable que les médecins  indiquent systématiquement la posologie et la durée de traitement sur la prescription. Il est très important que toute modification de traitement ou de posologie soit instantanément communiquée au pharmacien dispensateur.

D’autre part, il est rappelé que le fractionnement des comprimés n’est dans la plupart des cas pas considéré comme une pratique de qualité étant donné le risque potentiel de variation de dose. Un outil d’aide a été développé à ce sujet comme base de concertation. 

Les associations professionnelles représentatives encouragent les médecins et les pharmaciens à entreprendre cette concertation afin de garantir un approvisionnement optimal des médicaments aux patients en MR-MRS.

 

Voir aussi

  • La pharmacie de garde n’est pas un night shop!

    La nuit, les pharmaciens de garde sont à votre service pour répondre à tout besoin URGENT de médicaments.

    En savoir plus

  • Pharmacien de référence: un nouveau service en pharmacie

    Depuis ce 1er octobre, dans toutes les pharmacies de Belgique, les patients atteints de maladie chronique peuvent choisir un pharmacien de référence.

    En savoir plus

  • ​Campagne de vaccination contre la grippe et les pneumocoques

    Les pharmaciens participent à la sensibilisation des groupes à risque

    En savoir plus