Communiqués de presse

Grippe & pneumocoques: les pharmaciens belges se mobilisent pour sensibiliser les personnes à risque

Campagne de promotion de la vaccination contre la grippe et les pneumocoques

BRUXELLES, le 14 septembre 2017 – Aujourd'hui encore, la grippe et les maladies liées aux pneumocoques représentent un problème majeur de santé publique. Le manque d'information et les fausses croyances qui circulent à propos des vaccins, mais aussi les difficultés d'accès à la vaccination expliquent en grande partie pourquoi la couverture vaccinale reste insuffisante dans notre pays. Mieux informer la population, en particulier les groupes à risque, peut contribuer à résoudre le problème. Les pharmaciens sont prêts à relever le défi.

Souvent banalisée, la grippe n'est pourtant pas une infection bénigne. Très contagieuse, elle fait chaque année des victimes en Belgique, qui décèdent des suites de complications qui y sont liées.
Se faire vacciner est le meilleur moyen de s'en protéger, de freiner sa transmission au sein de la population et, partant, de réduire le nombre de malades, d'hospitalisations et même de décès. Simple et peu coûteux, le geste est donc important, surtout pour les personnes âgées ou fragilisées, les plus à risque de développer des complications graves. Pour rappel, les personnes faisant partie des groupes cibles définis par les autorités bénéficient d'un remboursement partiel du vaccin et d'une intervention complémentaire de leur mutuelle.

D'une pierre, deux coups…

La vaccination contre la grippe est indiquée à partir de la mi-octobre. Afin de sensibiliser le plus grand nombre possible de personnes concernées, les pharmaciens lancent dès aujourd'hui une campagne d'information en pharmacie. Objectif : améliorer sensiblement la couverture vaccinale contre la grippe… et les pneumocoques. En effet, les groupes cibles se recoupant largement pour les deux vaccinations, les pharmaciens entendent faire d'une pierre deux coups.

Pour la deuxième année consécutive en Flandre, et pour la première fois en Communauté française, les personnes âgées ou fragilisées seront donc aussi sensibilisées à l'importance de se protéger contre les infections à pneumocoques. Tout comme le virus de la grippe, le pneumocoque est une bactérie qui peut se révéler très agressive et provoquer des infections graves (notamment
la pneumonie), dont les complications peuvent être fatales. La plupart des mutuelles proposent
un remboursement partiel du vaccin, via l'assurance complémentaire.

Pourquoi en pharmacie ?

Acteur de santé de première ligne, le pharmacien est complémentaire au médecin. Directement accessible et disponible, il peut toucher une population très large, qui ne bénéficie pas nécessairement d'un suivi médical régulier. De par son expertise spécifique et la confiance dont il jouit auprès de ses patients, il est idéalement placé pour répondre à leurs interrogations et craintes éventuelles vis-à-vis des vaccins et de la vaccination.

Cette campagne de sensibilisation est organisée par les associations nationales et régionales représentatives des pharmaciens, avec le soutien des laboratoires pharmaceutiques qui proposent des vaccins dans notre pays. 


 

Voir aussi

  • Pharmacien de référence: pour un meilleur suivi des patients chroniques

    Depuis ce 1er octobre, dans toutes les pharmacies de Belgique, les patients atteints de maladie chronique peuvent choisir un pharmacien de référence...

    En savoir plus

  • Signature d’un « cadre pluriannuel » négocié par les pharmaciens avec Maggie De Block

    Le rôle clé du pharmacien dans la première ligne de soins confirmé et renforcé pour le patient

    En savoir plus

  • Besoin d’un traitement personnalisé? Pensez «magistrale»!

    Les préparations magistrales occupent une place importante dans l’arsenal thérapeutique à la disposition des médecins. Chaque année, elles améliorent la qualité de vie de très nombreux patients, en répondant à des besoins spécifiques...

    En savoir plus