Actualités

Indisponibilités: réduire les problèmes par des solutions pragmatiques!

Mercredi dernier, interviewé au JT de la RTBF, un confrère comparait la situation actuelle en matière d'indisponibilité à du rationnement en temps de guerre. Ce reportage en officine faisait suite à l'après-midi d'audition organisée la veille par la Commission Santé de la Chambre sur les indisponibilités de médicaments. Outre des représentants de Test-Achats, des grossistes-répartiteurs, de l'industrie pharmaceutique et des pharmaciens hospitaliers, Koen Straetmans avait été invité à y témoigner.

Dans son plaidoyer et ses réponses aux questions des différents partis politiques, notre secrétaire général francophone a insisté sur la nécessité de donner la priorité à la mise en œuvre de solutions pragmatiques, concertées avec l'ensemble du secteur, susceptibles d'alléger structurellement la charge de travail que représente la gestion des indisponibilités en officine. "Ces 5 à 6 heures par semaine consacrées à cette gestion, a-t-il notamment rappelé, les pharmaciens aimeraient les investir dans les soins pharmaceutiques à leurs patients."

Intéressés par les débats ?

L'après-midi d'audition peut être visionnée dans son intégralité sur le site web de la Chambre. Pour ce faire, cliquez ICI. Une fois sur cette page hébergeant les vidéos des séances, vous trouverez l'audition de la Commission Santé "Les indisponibilités de médicaments" en scrollant dans la colonne de gauche jusqu'à la date du 1er octobre. Seules les interventions de Koen Straetmans vous intéressent ? Il a la parole entre 31'27'' et 54'36'', puis entre 3h32'20'' et 3h48'. Bonne écoute!

 

Voir aussi

  • Vaccination saisonnière: les pharmaciens sensibilisent à nouveau les groupes vulnérables

    Ce 16 octobre marque le lancement de la campagne annuelle de promotion de la vaccination antigrippale. En tant que prestataire de soins de première ligne accessible, le pharmacien occupe une place privilégiée pour informer les patients.

    En savoir plus

  • Bugdet approuvé par le Comité de l’assurance, mais…

    Le Comité de l’assurance de l’INAMI a approuvé très largement la proposition de budget des soins de santé pour 2020, soit 27,6 milliards d’euros. Mais “ce budget [est] nettement insuffisant pour couvrir tous les besoins.”

    En savoir plus

  • Les enjeux de la collaboration entre le médecin généraliste & le pharmacien de référence

    « A l’avenir, la relation de travail entre le médecin généraliste et le pharmacien de référence sera de plus en plus capitale, » rappelle Alain Chaspierre dans une vidéo présentant les enjeux de cette collaboration indispensable.

    En savoir plus