Actualités

eHealth: il est plus que temps de se remettre autour de la table

Face à la nouvelle indisponibilité prolongée, lundi, de différents services eHealth, les réactions n'ont pas tardé. La palme de la virulence revient certainement à l'association flamande des médecins généralistes Domus Medica, qui n'a pas hésité, dans un communiqué publié sur son site web, à pointer du doigt la "négligence coupable des autorités qui met directement en danger la santé du citoyen et va potentiellement entraîner des décès de patients".

Trop is te veel

Très rapidement, des contacts ont été pris entre représentants des médecins généralistes et des pharmaciens afin d'adopter une attitude et des revendications communes face à des autorités peu réactives: "Les services eHealth rencontrent des pannes de manière récurrente et inadmissible, rappellent la SSMG, le GBO et l'APB dans un communiqué conjoint, qu'elles soient partielles ou totales comme le lundi 27 janvier. Pourtant, les prestataires préviennent depuis longtemps le cabinet et la ministre Maggie De Block des problèmes rencontrés sur le terrain et de la difficulté de travailler dans de telles conditions. Ce fut aussi le cas en 2018, mais sans vraiment de réaction efficace. (…)

Trop is te veel! Les pharmaciens sont débordés par des médicaments sans cesse indisponibles et un système informatique de l'eSanté belge trop souvent en panne. Les généralistes doivent gérer une épidémie de grippe, une charge de travail déjà très élevée partout, une alerte au Coronavirus et ils ne peuvent même pas compter sur le système qu'on les oblige d'utiliser? Ce n'est pas raisonnable et ce n'est pas sérieux! On ne peut déclarer, d'une part, vouloir compter sur les soignants pour l'évolution vers l'informatisation et, de l'autre, ne pas les écouter en rencontrant leur demande d'un système fiable."

Pour lire le communiqué SSMG, GBO, APB dans son intégralité, cliquez ICI.

 

Voir aussi

  • Enceinte ou envie de l’être ? Dites-le à votre pharmacien !

    En matière d’accompagnement des femmes enceintes, qui souhaitent l’être ou qui allaitent, et qui ont besoin de médicaments ou d’autres produits de santé, on peut mieux faire. Pour pouvoir offrir un accompagnement à leurs patientes, les pharmaciens...

    En savoir plus

  • L'avenir des antibiotiques dépend de nous tous!

    Ce lundi, Journée européenne d’information sur les antibiotiques, marque le début de la Semaine mondiale de l’OMS pour un bon usage des antibiotiques. Les autorités belges en profitent pour relancer leur campagne « Les antibiotiques : prenez-les comme...

    En savoir plus

  • « Enceinte ou envie de l'être ? Dites le à votre pharmacien ! »

    "C'est dans l'optique de mieux accompagner ce public particulier que les pharmaciens belges lancent leur campagne"

    En savoir plus