Continuer à travailler en sécurité

Coronavirus (COVID-19): Des masques

​Suite aux différentes prises de position concernant les mesures et le matériel de protection, dont notamment le port généralisé du masque par la population, l'APB et l'Ophaco, en concertation avec l'AUP, le VAN et l'UPB/AVB, ont décidé de publier une note qui exprime la position du secteur en la matière. Tout au long de cette crise, notre secteur a toujours voulu agir de manière responsable dans l'intérêt général.

Position paper equipement de protection personnelle (APB & OPHACO)


 

Port du masque obligatoire: Quid des pharmacies (10/07/20(Nouveau)

Le port du masque est obligatoire à partir du 11 juillet pour toute personne âgée de 12 ans ou plus, dans les endroits suivants: magasins et centres commerciaux, cinémas, salles de spectacles ou de conférences et auditoires, lieux de culte, musées et bibliothèques. Les officines ne sont pas explicitement citées dans cette nouvelle liste des autorités. Si l'on peut regretter ce manque de clarté, une exemption pour notre secteur ne se justifie pas et serait incompréhensible pour la population. Cette nouvelle obligation a donc aussi un impact direct sur vos équipes officinales. En effet, le port du masque sera donc obligatoire dès le 11 juillet pour les patients dans l'officine ainsi que pour tous les membres du personnel.


Distribution de masques des autorités par les pharmacies (09/06/20

Dans le cadre de l'accord passé avec les autorités pour la distribution de masques en tissu par les officines, les pharmaciens s'engagent à réaliser les tâches suivantes:

1. Commander, à partir du mercredi 10 juin, un (seul) paquet de 1.000 masques auprès de leur grossiste principal (CNK 4215-976).

2. Délivrer un masque en tissu par citoyen et vérifier son identité

3. Si la délivrance se fait pour une famille, le faire de préférence via le "chef de famille" sur la base des eID des membres de la famille ou de tout autre document éventuel d'identification où le numéro NISS est mentionné ou encore sur la base de la connaissance de la composition de la famille.

4. Vérifier à l'avance si le citoyen ou le "chef de famille" n'a pas déjà reçu des masques par consultation du DPP.

5. Fournir des informations sur l'utilisation correcte du masque et son entretien (du matériel est à votre disposition) et rappeler les règles d'hygiène de base qui doivent continuer à être respectées.

6. Les masques fournis au citoyen ne sont ni repris ni échangés.

7. Les masques délivrés sont enregistrés dans le Dossier Pharmaceutique local et de facto dans le DPP au nom du "chef de famille" en utilisant le code CNK des masques de la défense (CNK 4219-267).

8. Assurer la continuité de la livraison même pendant les jours qui suivent la campagne où la demande peut continuer jusqu'à épuisement des stocks ou jusqu'à ce que tous les citoyens aient reçu leur masque.

9. Gérer un stock minimum de masques en "bon père de famille" qui permette une dispensation au jour le jour via des commandes chez les grossistes de conditionnements de 200 (CNK 4219-259) ou 1.000 (CNK 4215-976) en fonction des besoins réels, sans surstocker afin d'assurer une bonne répartition entre toutes les pharmacies.

Pour vous aider dans cette mission, une procédure pour les pharmaciens 'distribution des masques en tissu' a été élaborée. Vous y trouverez toutes les informations nécessaires et explications complémentaires, de même que des recommandations pratiques.

Procédure pharmaciens distribution masques en tissu (APB & OPHACO 08/06/20)

Le masque doit être lavé après chaque usage. Veillez à bien suivre les instructions fournies par le fabricant. Pour garantir son efficacité et votre protection, ce masque doit être lavé à la main à une température maximale de 30°C. Il ne peut pas être repassé. Sa durée de vie est limitée à 30 lavages. Pour une sécurité optimale, nous vous recommandons, après le lavage, rinçage et séchage, de le mettre de côté pendant 3 jours avant de le réutiliser.

Les notices (fiches techniques) sont hébergées sur le site pharmacie.be. Il faut inviter les gens à le consulter, vous ne devez pas réimprimer les notices manquantes. Réservez les notices reçues pour les personnes les plus âgées. Ce document comptoir reprend les codes QR pour les différentes langues nationales, ils mènent directement aux notices de la Défense. Il est possible d'imprimer ce document et de le mettre sur votre comptoir.

https://www.info-coronavirus.be/fr/news/masques-défense/


 


 

Développé pour vous aider en cas de demande des autorités locales (ou régionales), le protocole ci-dessous fournit des guidelines et des points d'attention pour la mise sur pied d'une collaboration visant à distribuer les masques via la pharmacie.

Masques protocole distribution autorités (APB, OPHACO, AUP, VAN, AVB. 06/05/20)

Masques de confort

Les masques de confort sont destinés aux personnes qui ne présentent aucun symptôme de contamination et qui se rendent dans l'espace public. Même s'ils n'offrent pas la protection des masques chirurgicaux ou des masques de protection respiratoire FFP2/FFP3, les masques de confort peuvent contribuer à lutter contre la propagation du coronavirus, en complément des gestes barrières comme l'hygiène des mains et les règles de distanciation sociale.

Le port d'un masque de confort protège en premier lieu les autres. Inversement, la personne qui le porte, est également protégée si les personnes autour d'elle en portent un. Les personnes qui utilisent les masques de confort ne doivent pas être induites en erreur sur le niveau de protection qu'ils offrent.

Cette page du SPF économie informe des exigences techniques minimales auxquelles ces produits doivent répondre :

Coronavirus : exigences techniques pour les masques de confort destinés au grand public (SPF Economie)



Utilisation correcte d'un masque

Il est important que les personnes qui portent un masque sachent l'utiliser et l'éliminer correctement. Les masques ne sont efficaces que s'ils sont associés à un lavage fréquent des mains à l'eau et au savon ou avec une solution hydroalcoolique. Deux dépliants pratiques sont à votre disposition pour vous aider à dispenser les bons conseils lors de la délivrance de masques (chirurgicaux ou en tissu) à vos patients.

Sources supplémentaires:

 

When and how to wear medical masks to protect against the new coronavirus? (WHO. YouTube video)

Vous portez un masque de protection? Veillez à bien l’utiliser! (www.pharmacie.be)

Infographic: Using face masks in the community (European Centre for Disease Prevention and Control)


 

Réutilisation

Les masques chirurgicaux ainsi que les masques respiratoires sont en principe des masques jetables à usage unique. A l’heure actuelle, il n’existe pas de méthode de stérilisation validée pour les masques buccaux qui soit adaptée à l’officine ou au domicile des patients. La stérilisation à domicile par la chaleur (four/sèche-cheveux) n’est pas une méthode validée. Cela peut entraîner une déformation des masques de sorte que ceux-ci ne s’adaptent plus correctement au visage et une altération de la capacité filtrante.

Les masques lavables en tissus « faits maison » doivent être lavés quotidiennement à minimum 60 °C et doivent être complètement secs avant de pouvoir être réutilisés. 

Pour garantir leur efficacité et votre protection, les masques du gouvernement fédéral doivent être lavés à la main à une température maximale de 30°C. Leur durée de vie est limitée à 30 lavages. Pour une sécurité optimale, nous vous recommandons, après le lavage, rinçage et séchage, de le mettre de côté pendant 3 jours avant de le réutiliser.


 

Conformité et aptitude des masques buccaux

L'AFMPS fournit des lignes directrices pour la vérification de la conformité et de l'aptitude des masques buccaux chirurgicaux.

Les masques respiratoires (FFP2/FFP3): il s'agit d'équipements de protection individuelle (EPI) qui relèvent de la compétence du SPF Économie, PME, Classes moyennes et Énergie. Les conditions auxquelles ils doivent répondre sont disponibles sur le site web du SPF Économie, PME, Classes moyennes et Énergie

SPF économie informe des exigences techniques minimales auxquelles les masques de confort doivent répondre.

Il est bien sûr impossible pour un pharmacien d’avoir la certitude absolue que le matériel qui lui est proposé ou fourni est bel et bien conforme. L’APB n’a pas non plus la capacité de réaliser les tests nécessaires, ni de valider des documents ou des certificats. Nous vous demandons d’avoir la plus grande vigilance (surtout pour les masques FFP2), car tout défaut de qualité peut avoir des conséquences très graves étant donné les circonstances dans lesquelles ils sont utilisés.

Dans la mesure du possible, mieux vaut toujours privilégier la filière des grossistes-répartiteurs (l'APB soutient d'ailleurs les initiatives qu'ils prennent actuellement pour pouvoir vous réapprovisionner rapidement en masques chirurgicaux).  Nous vous invitons aussi à utiliser l'application web mise en place par le SPF Santé publique pour signaler vos besoins (non seulement en masques, mais aussi d'autres équipements de protection). Attention: il s'agit bien d'évaluer les besoins de vos équipes. Les autorités répartiront ensuite le matériel en fonction des stocks disponibles et des priorités. Ces équipements ne peuvent pas être vendus aux particuliers.

Le service de documentation a également rédigé un article qui explique comment reconnaître un masque chirurgical ou respiratoire conforme:

Coronavirus : comment reconnaître un masque buccal conforme? (Service documentation. 14/05/20)

Coronavirus : troisième version du protocole d'essai alternatif (ATP) pour les masques chirurgicaux buccaux (AFMPS news. 03/06/20)

Coronavirus : nouvelle version du protocole de test alternatif (Alternative Test Protocol, ATP) pour les masques buccaux chirurgicaux (AFMPS news. 29/04/20)

Attestations suspectes (Febelsave)

Notified bodies Nando (European commission)


 

Masques "faits maison"

A l’issue du Conseil National de Sécurité du 24 avril dernier, la Première Ministre Sophie Wilmès a annoncé que le port d’une protection visant à se couvrir la bouche et le nez sera recommandé dans l’espace public et lorsque le respect d’une distance physique ne pourra pas être garanti, dès le 4 mai prochain. Se couvrir la bouche et le nez sera, par ailleurs, obligatoire dans les transports en commun à partir de cette date et ce, dès l’entrée dans une gare ou l’arrivée à un point d’arrêt d’un voyageur de plus de 12 ans. Sur le lieu de travail, le port du masque sera obligatoire lorsque le respect de la distance physique n’est pas possible. Dans les écoles, lorsqu’elles seront rouvertes dans le cadre d’une phase ultérieure, le port du masque sera également obligatoire pour les membres du personnel et les enfants de plus de 12 ans.

Différents tutoriels ont été mis en ligne ces derniers jours, ICI et ICI par exemple, pour permettre à des citoyens désireux d'aider (et ayant le temps et le matériel nécessaires) de confectionner des masques de protection en tissu. De tels masques "faits maison" ne sont évidemment pas validés mais ils semblent offrir une protection relative (non équivalente aux dispositifs médicaux habituels). Ils peuvent servir –à défaut de mieux– non seulement aux personnes infectées par le coronavirus traitées à domicile, en vue de protéger leur entourage, mais aussi à protéger votre équipe officinale pour répondre à une inquiétude légitime.

A l'heure qu'il est, les spécialistes du Risk Management Group fédéral continuent à soutenir l'absence de nécessité de porter un masque de protection en pharmacie (et certainement pas un FFP2) si les mesures de protection validées sont correctement appliquées. Toutefois, devant les messages parfois contradictoires véhiculés par les médias, il peut être utile de rassurer votre équipe officinale et de trouver des solutions complémentaires de protection dont -faute de mieux- celle-ci. Cela dit, le choix du port du masque ne doit en aucun cas supprimer les autres mesures d'hygiène déjà conseillées et validées.

Le masque buccal en tissu: je te protège - tu me protèges (www.info-coronavirus.be/fr/masque

www.faitesvotremasquebuccal.be 

Filtres pour masques buccaux artisanaux : comment les utiliser ? (SPF économie)


 

Des articles

Masques (05/05/20)​ (Service documentation. APB. Les masques chirurgicaux et respiratoires)

Consensus sur l’usage rational et correct des masques buccaux en période de pandémie COVID 19​ (Risk management group. 14/04/20)

COVID_19_LETTRE_MASQUES (Risk management group. 21/03/20)


 


 


  • © Copyright 2020
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales