Continuer à travailler en sécurité

Coronavirus (COVID-19): Testing & tracing

​L’utilisation de tests recourant à un frottis nasal est aujourd’hui bien répandue dans notre pays pour le diagnostic aigu du coronavirus COVID-19. À côté de cela, le « Risk Management Group » fédéral a pris la décision d’autoriser aussi l’utilisation de tests sérologiques recourant à la détection d’anticorps et de tests antigènes dits « rapides ». Ces tests fournissent une indication quant à une éventuelle infection passée. Certains de ces tests peuvent également être réalisés en dehors de tout laboratoire.

L’article qui suit décrit l’utilité, le groupe cible et les modalités pratiques des différents types de tests, et la piste de la pharmacie ouverte au public en tant que point de test. En guise de conclusion, nous formulons quelques recommandations pratiques concernant le déploiement des tests sérologiques rapides et des autotests dans les officines publiques (bien qu’ils ne soient pas encore disponibles en Belgique).​

Dépistage du COVID-19 en pharmacie​ (Docu 21/09/20) (Nouveau)​

Coronavirus : les autotests ne sont plus interdits, mais l'AFMPS met en garde contre une mauvaise interprétation du résultat (AFMPS 21/09/20)​

​Tracing : suivi des contacts

Si la mesure est nouvelle dans le cadre de la lutte contre la pandémie actuelle, cette méthode de suivi, comme nous le rappelle l'AVIQ sur son site web, ne l'est pas puisqu'elle "est utilisée mondialement pour limiter la propagation de certaines maladies comme la rougeole ou la méningite." Dans ce cas-ci, il s'agit de "rechercher avec qui les porteurs du Covid-19 ont été en contact. Pour repérer ces personnes, nous devons pouvoir les informer qu'elles ont été en contact avec un porteur du virus. Chacun peut ainsi faire particulièrement attention à appliquer les gestes barrières et les mesures de prévention dont l'isolement et contribuer ainsi à ralentir la propagation." En Wallonie et à Bruxelles, le suivi des contacts est géré, respectivement, par l'AVIQ et la Commission Communautaire Commune (COCOM). Depuis ce lundi 11 mai, sa réalisation concrète a été confiée à un groupement de mutualités associé à des opérateurs spécialisés.

Matériel d'information

Afin d'informer le grand public sur les modalités pratiques du suivi des contacts, les autorités ont développé du matériel téléchargeable sur le site web fédéral Info-coronavirus.be/fr/suividescontacts/ ou le site web de l'AVIQ Suividescontacts.aviq.be/. Outre 3 affiches au format A4 –"C'est quoi le suivi de contact et pourquoi ça me concerne même si je n'ai pas de symptômes?", "C'est quoi le suivi de contact? Pourquoi ça me concerne si j'ai des symptômes?", "Quand et pourquoi un agent de prévention peut se présenter à mon domicile?"–, l'AVIQ met également à disposition 3 courtes vidéos explicatives. Tout ce matériel d'information sera également relayé via Pharmacie.be et sa page Facebook.​

Encore une mission de plus pour le pharmacien?

Non! Mais comme vous êtes une source d'information fiable pour nombre de vos patients, il y a fort à parier que certains vous poseront des questions à ce sujet… Le matériel présenté ci-dessus pourra vous aider à y répondre ou à référer vos patients vers les sites ad hoc.


 


  • © Copyright 2020
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales