Actualités

Des économies aux conséquences désastreuses pour l'avenir

Un meilleur suivi de l'adhésion thérapeutique et des patients polymédiqués, de même qu'un accompagnement renforcé en vue de stimuler le bon usage des médicaments, … Ces services pharmaceutiques possèdent une valeur ajoutée largement supérieure à leur coût et pourraient générer, à l'avenir, plus d'économies que les mesures prises aujourd'hui par le gouvernement. Alain Chaspierre, le vice-président de l'APB, expliquait ce matin sur Bel RTL pourquoi les pharmaciens s'opposent aux mesures d'économies aveugles qui touchent durement le secteur officinal.

 

Si les pharmaciens peuvent comprendre certaines mesures, "là, on touche vraiment à des budgets qui devaient être réinvestis pour l'avenir, et pour nous c'est un pas trop loin!"

Cliquez ICI​ pour réécouter l'interview d'Alain Chaspierre.

 

Voir aussi

  • « Enceinte ou envie de l'être ? Dites le à votre pharmacien ! »

    "C'est dans l'optique de mieux accompagner ce public particulier que les pharmaciens belges lancent leur campagne"

    En savoir plus

  • Participez à l’eHealthMonitor 2019

    Partagez vos connaissances et votre utilisation des applications numériques dans le secteur des soins de santé et remportez l’un des nombreux prix d’une valeur de 4000€.

    En savoir plus

  • Gardes en pharmacie: qu’est-ce qui change?

    Jeudi dernier est paru au Moniteur belge l'arrêté royal qui réforme la rémunération du service de garde des pharmaciens.

    En savoir plus