Actualités

Médicaments périmés et non utilisés

Les médicaments périmés et non utilisés ne sont pas des produits comme les autres et, par conséquent, ne sont pas non plus des déchets comme les autres.  Ils peuvent constituer un danger pour la santé publique et pour l'environnement lorsqu'ils sont éliminés avec les déchets ménagers normaux. C'est pour cette raison qu'ils doivent être collectés et détruits de manière adéquate.

En collaboration avec les autorités régionales, les différentes parties prenantes du secteur pharmaceutique organisent une collecte sélective des médicaments périmés ou non utilisés afin de les faire détruire en toute sécurité par une entreprise spécialisée. Cette collecte a pour objectif d'éviter au maximum que des restes de médicaments ne se retrouvent dans l'environnement ou à la portée, par exemple, de jeunes mains imprudentes. Un Comité d'Accompagnement, créé dans le cadre de la Convention environnementale (1), contrôle à intervalles réguliers si la collecte se déroule conformément aux règles mises en place.

Obligation de reprise par le pharmacien
Conformément à l'AR du 21 janvier 2009, les pharmaciens ont l'obligation de reprendre gratuitement tous les médicaments périmés ou non utilisés qui leurs sont rapportés par les patients, même si ceux-ci ne les ont pas achetés chez eux. Toutefois, si un patient n'a pas correctement trié les médicaments qu'il rapporte, le pharmacien n'est pas obligé de les reprendre. C'est ainsi qu'il est primordial que ces médicaments périmés ou non utilisés, soient débarrassés de leur carton d'emballage et de leur notice, avant de lui être rapportés. Les produits qui ne sont pas des médicaments ne peuvent pas être repris par le pharmacien. Ce sont par exemple les produits chimiques, les cosmétiques, les compléments alimentaires ou les aliments pour bébés,… Ceux-ci doivent être apportés au parc à container ou jetés avec les déchets ménagers (2).

Le pharmacien doit ensuite rassembler les médicaments qui lui ont été rapportés et les retourner à son grossiste-répartiteur pour lui permettre à son tour, conformément aux dispositions légales, de faire le nécessaire en vue de leur destruction par une entreprise spécialisée. Les pharmaciens peuvent consulter la procédure complète de collecte ici.

Un « guide du tri » pour sensibiliser les patients

Le secteur pharmaceutique, en collaboration avec les autorités régionales, organise régulièrement des campagnes de sensibilisation afin d'informer le grand public sur la façon de trier correctement ses médicaments périmés.

En vue d'informer le grand public sur les règles de tri à respecter pour les médicaments périmés ou non utilisés, un guide du tri pratique a été réalisé il y a une dizaine d'années. Actualisé depuis peu, ce dépliant d'information peut être consulté et téléchargé sur le site www.pharmacie.be.

  1. --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
  2. 1. Convention environnementale du 1er mars 2012 relative à l'exécution de l'obligation de reprise en matière de médicaments périmés ou non utilisés.
  3. 2. Pour les non-médicaments, les régions appliquent différentes règles. Pour plus d'information consultez le guide du tri.
 

Voir aussi

  • Les supermarchés ne sont pas des pharmacies et les pharmacies ne sont pas des supermarchés !

    Le plan de la ministre de la santé de permettre aux supermarchés de vendre des dispositifs médicaux sans aucune forme de conseil, pose quelques questions fondamentales. Les patients auront toujours le droit à des conseils.

    En savoir plus

  • « Générations sans tabac »

    Objectif : un futur sans tabac pour les enfants et les jeunes

    En savoir plus

  • La Semaine de la Migraine lutte contre les préjugés

    Cette année encore aura lieu la Semaine de la Migraine (du 14 au 19 mai) dans les pharmacies belges. Cette fois, la campagne de sensibilisation souhaite dénoncer les divers préjugés souvent associés à la migraine.

    En savoir plus