Actualités

Réaction de l’APB à propos de la répartition des officines

​​

« Nous sommes prêts pour aborder ces discussions dans un climat constructif »

« De Block veut une meilleure répartition des pharmacies, » titrait nombre de médias ce mercredi 12 août. L'APB a rapidement réagi à cette annonce par la voix de son secrétaire général et porte-parole francophone, Alain Chaspierre :

« La loi de répartition actuelle a, en effet, montré certaines failles et permis notamment des transferts qui ont provoqué beaucoup de recours de la part des pharmaciens, point sur lequel nous avions sensibilisé la ministre et ses partenaires gouvernementaux. Il semble à présent que la volonté du cabinet sur ce point soit d'établir de nouveaux critères tenant compte des aspects démographique et géographique afin d'aboutir à des critères de répartition clairs qui ne puissent être soumis à interprétation. Nous pensons que cette démarche est rationnelle et nous continuerons à prendre part de manière active aux discussions.

Toutefois, la problématique de la répartition des officines dans les villes n'est pas liée à un contournement de la législation actuelle mais date d'avant sa mise en œuvre. Il faut considérer le maillage actuel des officines comme un atout qui permet une grande accessibilité aux médicaments et aux conseils de santé pour la population. On constate depuis plusieurs années une autorégulation du secteur surtout liée au phénomène de fusion. Nous étudions les pistes pour aider, lorsque cela est nécessaire, ce rapprochement entre officines.

Une nouvelle loi qui garantisse une répartition optimale afin de garantir le meilleur service et la meilleure accessibilité aux médicaments tout en garantissant une rentabilité suffisante pour faire face aux exigences de qualité est une nécessité que semble comprendre la ministre actuelle. Nous sommes donc prêts pour aborder ces discussions dans un climat constructif.»​​​

 

Voir aussi

  • L’indisponibilité des médicaments : les pharmaciens se coupent en quatre pour leurs patients!

    L’indisponibilité croissante des médicaments est néfaste pour la santé et la qualité de vie des patients ! Les pharmaciens mettent tout en œuvre au quotidien pour en limiter l’impact autant que possible et pour apporter des solutions.

    En savoir plus

  • En donnant votre sang, vous pouvez sauver des vies!

    L'APB soutient la campagne de l'OMS pour garantir une quantité suffisante de sang sécurisé dans le monde pour tous ceux qui en ont besoin.

    En savoir plus

  • Les troubles du rythme cardiaque frappent près de 300.000 Belges

    L'APB soutient à nouveau la Semaine du Rythme Cardiaque qui se déroulera cette année du 17 au 21 juin.

    En savoir plus