Actualités

Un nouveau + pour votre Santé

Dossier Pharmaceutique Partagé:

Les pharmaciens continuent à investir dans la qualité des soins et la sécurité des patients.

Lorsque vous allez chercher un médicament ou un produit de santé chez votre pharmacien, celui-ci vous le délivre avec le sourire. Le cas échéant, après vous avoir posé les questions qui s’imposent pour garantir son bon usage. Vous seriez surpris d’apprendre tout ce qui se cache derrière ce sourire… Avant, pendant et après la délivrance, votre pharmacien effectue en effet une série d’actions qui lui permettent de vous donner un produit de qualité, sûr et approprié, ainsi que les conseils qui vous aideront à prendre votre traitement de façon correcte et régulière, en toute sécurité. Ces actions, qui se déroulent de façon plus ou moins invisible pour vous, s’appuient en grande partie sur un outil d’aide à la décision incontournable : le dossier pharmaceutique.

Résumé :

Le dossier pharmaceutique : la santé du patient avant tout…

Chaque fois que le pharmacien délivre un médicament prescrit par le médecin au patient, il est légalement tenu d’enregistrer les données de cette délivrance dans son ordinateur. Dans l’intérêt de la santé du patient, il peut également enregistrer une série de données complémentaires : les délivrances de médicaments sans ordonnance ou d’autres produits de santé (les compléments alimentaires, par exemple), la ou les pathologies chroniques du patient (le diabète, par exemple) ainsi que d’éventuelles allergies ou intolérances (au lactose, au gluten, etc.) susceptibles d’interférer avec la prise de médicaments. Le patient peut s’opposer à l’enregistrement de ces données complémentaires en faisant part de son refus à son pharmacien.

Quelques exemples:

Maurice (83 ans) a souvent des douleurs musculaires. Un voisin lui a conseillé «un bon anti-inflammatoire». En consultant le dossier pharmaceutique de Maurice, son pharmacien sait qu'il prend des anticoagulants. Or ceux-ci ne peuvent jamais être associés à des anti-inflammatoires. Une telle association comporte des risques importants, surtout pour les personnes âgées.

Mélanie (62 ans) sort de chez son rhumatologue avec une prescription pour un médicament. Ce n'est pas quelque chose qu'elle prend ; elle en est sûre à 100% ! Comme l'heure de fermeture approche, elle entre dans la première pharmacie qu'elle trouve. Grâce à ses données de médication qu'il peut consulter, le pharmacien constate immédiatement que Mélanie se trompe : le médicament prescrit, elle le prend déjà, mais sous un autre nom. Une double prise aurait pu provoquer un accident…

Un nouveau service pour plus de sécurité…

Dorénavant, une partie des données de médication contenues dans le dossier pharmaceutique peut être consultée par chaque pharmacien à qui un patient* s'adresse. Concrètement, comment se déroule cette consultation ? En tant que tel, le dossier pharmaceutique du patient ne quitte jamais sa pharmacie habituelle. Seules les informations pertinentes sur les médicaments ou autres produits de santé délivrés (le nom des produits délivrés, leur posologie et la date de délivrance) sont transmises de manière sécurisée et cryptée à la base de données centrale du DPP. Grâce à cette base de données centrale, qui n'est accessible qu'aux pharmaciens, les informations relatives à un patient peuvent être consultées dans toutes les pharmacies où celui-ci se rendra.

Pour en savoir plus téléchargez le dossier complet



 

Voir aussi

  • L’indisponibilité des médicaments : les pharmaciens se coupent en quatre pour leurs patients!

    L’indisponibilité croissante des médicaments est néfaste pour la santé et la qualité de vie des patients ! Les pharmaciens mettent tout en œuvre au quotidien pour en limiter l’impact autant que possible et pour apporter des solutions.

    En savoir plus

  • En donnant votre sang, vous pouvez sauver des vies!

    L'APB soutient la campagne de l'OMS pour garantir une quantité suffisante de sang sécurisé dans le monde pour tous ceux qui en ont besoin.

    En savoir plus

  • Les troubles du rythme cardiaque frappent près de 300.000 Belges

    L'APB soutient à nouveau la Semaine du Rythme Cardiaque qui se déroulera cette année du 17 au 21 juin.

    En savoir plus