Actualités

Des médecins assistants? Une fausse bonne idée!

​En mars dernier, l'idée d'instaurer une nouvelle formation d'assistant praticien, qui viendrait soutenir directement le médecin généraliste, avait été largement relayée dans les médias. Le week-end dernier, cette idée a refait surface à l'occasion de l'ouverture officielle de l'année académique. Le Prof. Bernard Himpens, président de l'aile flamande de l'Académie Royale de Médecine de Belgique, a ainsi plaidé pour la création du métier de "médecin assistant".

Belle en théorie, cette idée va toutefois totalement à l'encontre de tous les travaux menés ces dernières années pour développer dans notre pays des soins intégrés en faveur des malades chroniques. Des soins censés s'appuyer sur une première ligne renforcée et travaillant en parfaite complémentarité. Inventer des nouveaux métiers n'est donc pas une approche rationnelle, surtout dans le contexte budgétaire actuel.

Les acteurs de la première ligne de soins possèdent déjà toutes les compétences nécessaires pour répondre aux besoins actuels et aux défis futurs dans les soins de santé. Au travers de conseils pertinents, fondés sur une révision structurée de la médication, en s'investissant pleinement dans la détection précoce et la gestion des plaintes de santé ou en favorisant l'adhésion et l'éducation thérapeutiques des patients, les pharmaciens peuvent clairement apporter un soutien important et concret aux médecins généralistes. Harmoniser, renforcer et coordonner la première ligne où chaque acteur de santé joue pleinement son rôle doit être une priorité absolue.

L'APB continuera à plaider pour cette approche dans le cadre des discussions sur la réforme de l'AR 78 relatif à l'exercice des professions de santé. La proposition, émise le week-end dernier, de créer des "médecins assistants" émanant de l'aile flamande de l'Académie Royale de Médecine de Belgique, c'est le Vlaams Apothekersnetwerk qui s'est chargé de réagir vers la presse. Vous trouverez son communiqué de presse ICI.

 

Voir aussi

  • L’indisponibilité des médicaments : les pharmaciens se coupent en quatre pour leurs patients!

    L’indisponibilité croissante des médicaments est néfaste pour la santé et la qualité de vie des patients ! Les pharmaciens mettent tout en œuvre au quotidien pour en limiter l’impact autant que possible et pour apporter des solutions.

    En savoir plus

  • En donnant votre sang, vous pouvez sauver des vies!

    L'APB soutient la campagne de l'OMS pour garantir une quantité suffisante de sang sécurisé dans le monde pour tous ceux qui en ont besoin.

    En savoir plus

  • Les troubles du rythme cardiaque frappent près de 300.000 Belges

    L'APB soutient à nouveau la Semaine du Rythme Cardiaque qui se déroulera cette année du 17 au 21 juin.

    En savoir plus