Nos départements

Nos Départements

Les services de l’APB ont pour objectif partagé de soutenir le pharmacien dans tous les aspects de sa vie professionnelle. Parmi ses missions, le Service Communication doit rendre accessible, diffuser et valoriser leur travail au service des membres de l’APB.

LE SERVICE COMMUNICATION

Le service Communication est responsable de la rédaction et coordonne la publication des différents médias d'information non scientifique de l'APB : APBnews, la newsletter électronique hebdomadaire réservée aux membres de l'APB ; les Annales Pharmaceutiques Belges, la revue mensuelle réservée aux membres de l'APB ; et les Nouvelles Brèves, le périodique bimensuel qui s'adresse à l'ensemble des pharmaciens belges et luxembourgeois. Le service gère également la diffusion de l'information sur les sites web APB.be et Pharmacie.be.

Une mission complémentaire du service Communication consiste à réaliser une veille médiatique ciblée de notre secteur d'activité et à suivre tout particulièrement les développements susceptibles d'avoir un impact sur la défense des intérêts du pharmacien et sur l'évolution de la profession. En collaboration avec les secrétaires généraux, il assure les contacts avec la presse, coordonne la rédaction et la diffusion des communiqués et des prises de position de l'APB, et supervise la réalisation des campagnes d'information menées par l'APB.

Le Centre de Développement Scientifique des Pharmaciens -CDSP

Le Centre de Développement Scientifique des Pharmaciens, en abrégé CDSP, est l'un des trois piliers de l'APB.

La mission du CDSP est de fournir aux pharmaciens une information scientifique de qualité et d'assurer la coordination des initiatives scientifiques concernant le domaine de l'officine.

Ses buts sont:

  • fournir aux membres une information scientifique de qualité;
  • garantir la pérennité et la qualité des banques de données pharmaceutiques comme instruments pour les Soins Pharmaceutiques;
  • promouvoir des Soins Pharmaceutiques actifs en officine (élaboration de dossiers et d'outils pratiques);
  • positionner l'APB en tant que partenaire scientifique (gouvernements fédéral et régionaux, CBIP, universités, instituts de formation permanente, autres dispensateurs de soins).

Le CDSP comprend les deux services suivants: Le Centre d'Information Pharmaceutique et le Service de Projets Scientifiques.

Le Centre d'Information Pharmaceutique

Le Centre d'Information Pharmaceutique (CIP) gère et communique les informations concernant les différents aspects scientifiques de la profession pharmaceutique. Les pharmaciens du CIP vous fournissent des informations scientifiques, pour que vous puissiez délivrer les médicaments en connaissance de cause, que vous puissiez répondre aux questions des patients et  des professionnels de la santé  et pour que vous soyez au courant des développements scientifiques récents.

Le Centre regroupe trois services: la bibliothèque scientifique, le service de documentation et DelphiCare. Régulièrement le service publie au sujet de questions et thèmes scientifiques actuels. Ainsi la publications des fiches pharmacologiques qui sont des fiches d'information sur les nouvelles substances actives et leur place dans l'arsenal thérapeutique existant, fait partie de ses taches.

Le service de documentation est le centre d'information sur le médicament de l'APB. Le pharmacien d'officine membre peut s'y adresser quotidiennement avec ses questions concernant la composition et la disponibilité des spécialités sur le marché belge, les propriétés pharmacothérapeutiques, les interactions, la posologie, les effets indésirables, la toxicité, l'usage de médicaments pendant la grossesse et l'allaitement, la phytothérapie,  les nouvelles thérapies etc. A côté de cela, ils répondent également aux questions de législation concernant la conservation et la délivrance des médicaments et le dopage. Des problèmes techniques lors de la préparation de formules magistrales peuvent aussi être traités. Les questions qui nous sont fréquemment posées font autant que possible l'objet d'une publication. Le service est accessible par téléphone chaque jour de 8h30 à 12h30 pour les membres de l'APB.

Pour répondre à toutes les questions, le service de documentation dispose d'un nombre impressionnant de sources d'information.

  • Pharmacopées et formulaires.
  • Ouvrages de référence (sciences pharmaceutiques, pharmacologie, thérapie, etc.);
  • Monographies.
  • Répertoires (des spécialités belges et étrangères).
  • Revues scientifiques : momentanément 105 titres de revues belges et étrangères contenant tant de la littérature primaire que secondaire.
  • Banques de données: Micromedex, Martindale, Medline, Natural Medicines Comprehensive Database, Cochrane Reviews et Index Merck.
  • Nos propres banques de données (Delphi Care, DocuFar).

La plupart de ces sources d'information peuvent également être consultées dans la bibliothèque scientifique. Elle est accessible pour les professionnels de la santé, sur rendez-vous, du lundi au vendredi.

DelphiCare est une banque de données scientifiques proposant des informations sur les médicaments belges et étrangers ainsi que différents outils pour la mise en pratique des Soins Pharmaceutiques à l'officine. DelphiCare s'adresse principalement aux pharmaciens et aux autres professionnels de la santé. Il peut être intégré dans le programme informatique utilisé, ou consulté via le site web. Le programme vous offre de l'information de base sur les médicaments, une aide rapide dans les Soins Pharmaceutiques, des informations sur les interactions médicamenteuses et la possibilité de rechercher des équivalents pour des spécialités étrangères.

Le Service de Projets Scientifiques

Le Service de Projets Scientifiques offre une aide pratique et scientifique de qualité au pharmacien d'officine pour le soutenir dans l'accomplissement de ses tâches. La rédaction des Bonnes Pratiques en Officine, le manuel de qualité MyQualityAssistant et la revue scientifique  Journal de Pharmacie de Belgique font partie des priorités du service. Le développement de matériel patients fait également partie des missions du service. Enfin, le service collabore à de nombreux projets pour le soutien et le développement de la profession.

Par ses contacts multiples et répétés avec le patient, le pharmacien joue un rôle essentiel dans l'accompagnement et le suivi de celui - ci. Les Bonnes Pratiques en Officine, spécialement rédigées pour le pharmacien, mettent surtout l'accent sur les Soins Pharmaceutiques. Nous veillons à ce que le pharmacien puisse aider et conseiller au mieux son patient en regroupant pour lui ces informations. De cette façon, le pharmacien peut aussi rafraîchir et compléter ses connaissances.

Avec le matériel patients mis à disposition par le service, nous essayons de rendre les informations orales, données par le pharmacien, aussi complètes et correctes que possible. De cette façon, le patient connaît mieux son affection ou son traitement.

A côté du matériel patients thématique, réalisé lors de la commercialisation d'un nouveau produit ou suite à la publication de Bonnes Pratiques en Officine, nous nous attelons à créer, autant que possible, des dépliants patient pour toutes les préparations du FTM.

MyQualityAssistant est un manuel de qualité générique, mis à disposition du pharmacien en ligne. Il rassemble des accords, procédures, instructions de travail et rapports, qui peuvent être adaptés à la situation spécifique de chaque officine. Le manuel de qualité constitue, au quotidien dans l'officine, le fil conducteur vers un système de qualité.

MyQualityAssistant répond à la réglementation et aux recommandations du Guide des Bonnes Pratiques Pharmaceutiques Officinales, rédigé par le Ministère de la Santé Publique en annexe de l'AR 2009 portant instructions pour les pharmaciens

 

Le Service Juridique

Le Service Juridique suit l'évolution de la législation nationale et européenne concernant l'exercice de la profession de pharmacien. A cet effet, toutes les sources d'information disponibles (Le Moniteur belge, Bulletin des Questions et des Réponses Chambre et Sénat, le Journal officiel de l'Union européenne, etc.) sont analysées chaque jour.
Le Service Juridique est en contact régulier avec des avocats extérieurs, l'Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé, et d'autres instances compétentes.

Chaque jour, le service édite les 'Info-Juridiques', disponibles par mail, il s'agit d'un aperçu de tous les textes juridiques importants. Il publie également une série de brochures thématiques explicatives, régulièrement mises à jour. Les pharmaciens-membres de l'APB peuvent poser leurs questions d'ordre juridique au service, soit par téléphone, soit par e-mail.

  • législation pharmaceutique;
  • droit social (contrats, préavis, …);
  • titre d'assistant en pharmacie;
  • répartition et transfert d'officines;
  • commission paritaire 313 ainsi que le fonds 313.

Personnes de contact et horaires

Vous pouvez joindre le Service Juridique tous les jours de 8h30 à 12h30 au numéro 02/285.42.47

Ce service est strictement réservé à nos membres.

En dehors de ces heures, vous pouvez joindre le service soit par e-mail, soit en complétant notre formulaire en ligne.

Le service des Tarifs et Remboursements

Le service des Tarifs et Remboursements est responsable de la récolte, de la vérification et de la mise à jour des données techniques de tous les produits susceptibles d'être délivrés dans une officine ouverte au public. Les pharmaciens peuvent également poser leurs questions au service.

Par données techniques, il est entendu : dénomination et description éventuelle, modalités de délivrance; prix publics maximum des spécialités enregistrées, prix conseillés par les firmes pour les produits non enregistrés, taux de TVA à appliquer; modalités de remboursement par les organismes de sécurité Sociale et analogues (INAMI, OSSOM, SNCB, INIG, Police Fédérale, Armée, ...) : catégories et critères de remboursement, tickets modérateurs.

Par produits, il est entendu : spécialités pharmaceutiques, matières premières, produits parapharmaceutiques et accessoires, dispositifs médicaux, à usage humain ou vétérinaire.

Pour la réalisation de ses tâches, le service doit assurer en permanence des relations de collaboration efficace avec tous les partenaires du circuit pharmaceutique: producteurs et distributeurs (+ Pharma.be), grossistes (+ ANGR), IMS, maisons de soft pour pharmaciens, Ministère de la Santé Publique, Ministère des Affaires Sociales, INAMI, INIG, SNCB, Service Médical Militaire, Service Médical de la Police Fédérale, ....

Le service fait également fonction de centre d'expertise dans la matière de la règlementation de remboursement pour les partenaires et pharmaciens membres de l'APB. 

Le service gère deux bases de données intégrées reprenant l'ensemble de tous les éléments utiles à la réalisation de ces tâches.

Produits

A partir de ces bases de données, les tarifs suivants sont générés :

Tarif des Produits Pharmaceutiques (édition électronique)

Tarif de Bandagisterie (édition électronique)

Tarif pour hôpitaux (édition électronique)

Tarif des Préparations magistrales (édition papier et électronique) 

Documents utiles

Service Statistiques et Économie

Les missions du Service Statistiques et Économie sont multiples.  Voici une liste, non exhaustive, des grands sujets dont s'occupe le Service.

  • Collection et traitement de données ;

  • Préparer et suivre des dossiers pour la défense professionnelle ;

  • Réaliser des tableaux de bord avec les données utiles à la défense professionnelle des pharmaciens indépendants ;

  • Répondre à des questions, de membres ou non ;

  • Réaliser des brochures et des articles ;

  • Développer des outils  économiques pour les pharmaciens.

Tout ce qui concerne la collecte, la gestion et le traitement des données relève clairement des Statistiques.  Et il y a aussi les sujets qui concernent de toute évidence le fonctionnement économique, la gestion, de la pharmacie : prix et rémunération, coût du personnel et frais de fonctionnement,  la comptabilité et la fiscalité.  Il y a donc un volet purement statistique, et un autre économique.  Mais il y a aussi l'intersection des deux.  Les données récoltées et leur analyse statistique permettent le suivi du secteur, fournissent l'image macro-économique et permettent de conduire l'économie politique du secteur.

 

STATISTIQUES                      et                            ECONOMIE

 

 

(A)  Collection et traitement de données

Le service est responsable de la collecte et le traitement des données relatives aux médicaments, aux fournitures et aux prestations pharmaceutiques, dans la mesure ou elles sont pertinentes pour les officines ouvertes au public.

Les principales sources de données sont

(1)    la base de données centralisée Ifstat de l'IPhEB (Institut Pharmaco-Épidémiologique Belge) (voir aussi http://www.ipheb.be/crbst_1.html) qui enregistre les données relatives aux fournitures pharmaceutiques délivrées en Belgique dans les officines ouvertes au public et remboursées par l'INAMI dans le cadre du système du tiers payant.  Les données récoltées sont des données sur les produits et les services.  Ni le patient, ni le prescripteur, ni le pharmacien ne peuvent être identifiés. Actuellement cette base de données est développée et mise à jour par le service en collaboration avec le service ICT de l'APB.

(2)    la base de données BelPharData est une base de données décentralisée gérée par les Offices de tarification (OT) et l'APB.  Au sein de chaque OT, lié à une Union Professionnelle locale membre de l'APB, les données sont organisées de la même manière.  Cela permet la livraison, par OT, de données agrégées obtenues sur base données personnelles à l'intérieur de l'OT, sur des questions , mais qui ne contiennent plus d'informations personnelles une fois livrées hors de l'OT.  Les données qui permettent l'identification du patient, du prescripteur ou de la pharmacie restent dans l'OT auquel appartient la pharmacie qui a exécuté la prescription. Les OT participant au projet structurent et stockent les données suivant une procédure uniforme de sorte que leurs bases de données peuvent être interrogées de la même manière. Générer la réponse exige des données personnelles mais les questions sont posées de telle manière que, dans la réponse, aucune identification de la personne n'est possible.

(3)    les données IMS (Archifar) sont des données sur le nombre et le coût de tous les produits délivrés dans les officines ouvertes au public.

 (4)    des sources externes telles que STATBEL, BNB, …

 (B)   Réaliser des tableaux de bord

Chaque mois le service fournit au Comité Directeur de l'APB des tableaux de bord avec des données clés pour la défense professionnelle.  Il s'agit surtout de suivre la rémunération des pharmaciens, le nombre de conditionnements et le nombre de DDD, les dépenses de l'INAMI et celles des patients,  mais aussi certains autres paramètres stratégiquement importants comme le nombre de prescriptions en DCI ou le nombre de prescriptions dont le remboursement est soumis à des conditions du Chapitre IV de la règlementation INAMI.

(C)   Préparer et suivre des dossiers pour la défense professionnelle

  1. Commission des Prix (SPF Economie) ;

  2. Commission de Convention (INAMI – Affaires sociales – "mesures") ;

  3. Suivi macro-économique du secteur  (chiffre d'affaires, volume, rémunération…) ;

  4. Développer et modéliser le (nouveau) système de rémunération ;

  5. Négocier avec le Collège des Forfaits (SPF Finances) les coefficients pour le système forfaitaire des pharmaciens, tant pour l'impôt direct que pour la TVA ;

(D)  Répondre à des questions de membres ou non

(1)    pour obtenir des 'informations statistiques, des données globales du secteur, des données spécifiques sur l'économie de la pharmacie ou par rapport au marché des médicaments. Par exemple :

    • revenu brut de l'ensemble des pharmacies;

    • revenu net de l'ensemble des pharmacies;

    • évolution globale des coûts;

    • différences régionales;

    • budget global des médicaments (INAMI);

    • secteurs du marché:

      • génériques;

      • vaccins;

      • spécialités remboursées ou non;

      • médicaments chers;

      • grands conditionnements;

      • les spécialités les plus vendues, les plus consommées;

      • non-médicaments : compléments alimentaires et vitamines, shampoings antipoux, et autres produits parapharmaceutiques ;

(2)    concernant les prix

    • structure de prix et rémunération du pharmacien;

    • changements de prix, dédommagements;

(3)    sur la répartition des officines et l'évolution du nombre d'officines ;

 

(4)    relatives aux système forfaitaire pour les pharmacies ;

Le service reçoit aussi beaucoup de demandes d'étudiants qui souhaitent des données sur le sujet de leur travail de fin d'étude.

 

(E)   Réaliser des brochures et des articles

chiffres clés

rubrique « Graphique » des Annales

autres contributions aux Annales

textes, graphiques et analyses pour l'IPhEB Monthly, comme le nom l'indique, une publication mensuelle de l'IPhEB, voir aussi http://www.ipheb.be/crbst_1.html#anchor-bottom


(F)    Développer des outils

                Module de calcul des prix

Tableau de bord économique

L'Office de Tarification

L'Office de Tarification est agréé par le ministre des Affaires sociales sous le numéro 921 031 81 000.

L'Office de Tarification assure toutes les tâches requises pour la tarification des prestations pharmaceutiques des pharmaciens membres, selon l'arrêté royal du 15 juin 2001.

L'Office de Tarification effectue également la tarification de prestations médicales et pharmaceutiques pour des tiers (firmes privées, organismes parastataux, ...) qui accordent à leur personnel ou à leurs assurés un remboursement complémentaire à celui de l'INAMI.

L'Office de Tarification doit aussi effectuer la tarification et / ou la facturation centralisée de certaines prestations (SNCB, Service Médical Militaire, Police Fédéral, Accidents de travail, ...) pour le compte d'autres offices de tarification. Il joue le rôle d'organisme centralisateur pour la récolte de données et / ou de statistiques auprès des autres offices de tarification.

L'Office de Tarification réalise également la synthèse et la diffusion des informations utiles aux membres, aux autres offices de tarification ou aux maisons de soft. Le service fait fonction de centre d'expertise dans la matière de tarification et règlementation de remboursement pour les autres offices de tarifications et pharmaciens membres de l'APB. 

Pour la réalisation de ses tâches, les collaborateurs au sein de l'Office de Tarification doivent établir des relations de collaboration avec toutes les instances de sécurité sociale (INAMI, mutuelles, Banque carrefour, CPAS, ...), avec les autres offices de tarification et les maisons de soft ainsi qu'avec les firmes clientes pour la tarification complémentaire.