Continuer à travailler en sécurité

Coronavirus (COVID-19): Contacts à risque et officines

Les procédures de Sciensano concernant le suivi des contacts changent régulièrement. Voici un résumé des éléments importants pour les pharmaciens.

  • Si chaque membre de la pharmacie (y compris dans les zones non accessibles au public) porte un masque tout au long de la journée de travail, et que les précautions sont prises en matière de distance et d’hygiène, les contacts entre collègues sont considérés à "faible risque".

  • S’il sert ses patients en portant un masque, derrière un plexiglass, ou en maintenant une distance suffisante, en observant les autres gestes barrières, et si ses patients portent eux-mêmes un masque, un pharmacien aura, en principe, rarement un contact à haut risque avec un patient positif.

  • Les règles de quarantaine et de testing ont à nouveau changé récemment. Les contacts à haut risque doivent si possible être testés deux fois. Si le résultat du test au jour 7 est négatif, leur quarantaine peut être levée. Si aucun test n’a pu être réalisé ou si les résultats tardent à arriver, ces contacts peuvent sortir de leur quarantaine le 11ème jour (à condition de ne présenter aucun symptôme).

  • En cas de résultat positif, un collègue testé ne peut pas continuer à travailler en pharmacie. Les autres membres de l’équipe pourront continuer à le faire, à condition que toutes les mesures de précaution aient été prises et continuent de l’être.​

  • Pendant la quarantaine après un contact à risque (et sans symptôme), le personnel de soin a la possibilité de continuer à travailler, mais uniquement c’est nécessaire pour la continuité des soins. Il est important de mettre en balance le risque de contaminer les personnes qui fréquentent la pharmacie et les risques pour la santé liés à l’interruption des soins pharmaceutiques et d’accès aux médicaments. Il s’agit d’un choix personnel qui ne peut pas être basé sur des considérations économiques. Sciensano autorise cela, si la décision est prise en concertation avec le cercle de garde et qu’un test est réalisé dans les 72h suivant le contact à haut risque ainsi qu’au jour 7.

Vous trouverez plus d’informations dans l’article ci-dessous. Dans cet article, les sujets suivants sont traités : contacts à faible et haut risque, quarantaine, isolement, conditions spécifiques permettant à une personne asymptomatique de continuer à travailler exceptionnellement pendant sa quarantaine, en attendant le résultat des tests, ainsi que certains exemples pratiques.  

Cet arbredécisionnel de Sciensano présente également un résume de la situation en cas de contact à risque.

Coronavirus: Contacts à risque et officines​ (27/01/21) (Nouveau)​​


 ​


  • © Copyright 2021
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales