Continuer à travailler en sécurité

Voyage

flowchart_travel_testD1D7_FR.pngsource : https://covid-19.sciensano.be/fr/procedures/arbres-decisionnels

Je reviens de l'étranger et je suis en quarantaine. Puis-je obtenir des allocations de chômage temporaire ?

Si vous êtes en quarantaine après un retour de l'étranger, vous pouvez obtenir des allocations de chômage temporaire sous certaines conditions :

- Vous ne pouvez pas être en incapacité de travail. Dans ce cas, vous êtes à la charge de la mutuelle ;

- vous ne pouvez pas travailler (ex. : télétravail). Si vous travaillez, vous avez doit à un salaire.

 

!! Attention : Une quarantaine à la suite d'un voyage (ex. : vacances) :

- vers une zone « rouge » au sein d'un des pays de l'UE, en Islande, au Liechtenstein, en Norvège, au Royaume-Uni ou en Suisse (ci-après : UE+) (à la date du départ).

- ou vers un pays autre que ceux mentionnés ci-dessus (ci-après : en dehors de l’UE+).

n'ouvre aucun droit au chômage temporaire, étant donné qu'il ne s'agit pas d'une situation de force majeure. Dans pareils cas, il y a en effet soit une interdiction de voyager, soit une obligation de quarantaine connue à l’avance (interdiction de voyage ou non). La quarantaine découle du choix du travailleur. Ceci vaut aussi pour les pays où, à partir du 25.09.2020, il n'existe plus d'interdiction de voyage mais un simple avis négatif de voyage.

Si vous revenez d'une zone « orange » ou « rouge » située au sein de l’UE+ (pour autant que cette zone n'était donc pas rouge au moment du départ – voir ci-dessus) :

=> vous pouvez recevoir des allocations de chômage temporaire si vous êtes en mesure de produire un certificat de mise en quarantaine de votre médecin

Si vous revenez d’un pays situé en dehors de l’UE+, vous ne pouvez alors pas bénéficier d’allocations de chômage temporaire pendant une période de quarantaine.

Du chômage temporaire est toutefois possible si vous êtes parti à l'étranger pour un déplacement essentiel. Par exemple : pour des raisons professionnelles ou scolaires, dans le cadre de coparentalité, pour assister aux funérailles/à la crémation d'un parent jusqu'au deuxième degré, pour poursuivre un traitement médical, ou pour s'occuper d'une personne en soins palliatifs.

L'ONEM se réserve malgré tout le droit de vérifier, en cas de raison professionnelles, si votre employeur n'a pas agi de manière manifestement déraisonnable en vous envoyant à l'étranger. Il s'agit d'une question de fait.

source : https://www.onem.be/sites/default/files/assets/chomage/FAQ/Faq_Corona_FR_20210419.pdf

  • © Copyright 2021
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales