Recommandations & questions scientifiques

Coronavirus (COVID-19): Femmes enceintes

En général, les femmes enceintes sont plus à risque d'infections et de maladies sévères de par les modifications physiologiques et immunologiques liées à la grossesse. Cependant, d'après les données limitées disponibles, rien ne prouve que les femmes enceintes soient plus susceptibles d'être infectées par le SARS-CoV-2. Les données disponibles sont encore trop restreintes que pour pouvoir conclure que l'évolution de la COVID-19 est différente pendant la grossesse. La plupart des femmes enceintes développeront seulement des symptômes pseudogrippaux légers à modérément graves. En cas de fièvre, le paracétamol, sûr pendant la grossesse, doit être utilisé. La fièvre peut être à l'origine de complications en cas de grossesse.

D'après l'Association flamande d'obstétrique et de gynécologie (VVOG), aucune transmission verticale directe de la mère à l'enfant pendant la grossesse ou l'accouchement n'a été décrite jusqu'à présent. De plus, le virus n'a pour l'instant été détecté ni dans le liquide amniotique, ni dans le sang de cordon, ni dans le gorge du nouveau-né, ni dans le lait maternel.

Des précautions doivent par contre être prises après l'accouchement pour éviter la contamination du nouveau-né par une mère contaminée par transmission horizontale. Le CDC recommande de séparer la mère et l'enfant après l'accouchement et qu'une personne en bonne santé nourrisse le nouveau-né au moyen du lait maternel que la mère aura tiré (ou de lait maternisé).

Il n'y a pour l'instant aucune donnée montrant un risque augmenté de fausse couche en cas de COVID-19. Une fièvre importante peut par contre mener à un accouchement prématuré.

FEMMES_ENCEINTES_19_03_20.pdf (Service documentation APB)

COVID-19 tijdens de zwangerschap en de borstvoedingsperiode: wat weten we tot dusver? (Tijdschrift voor Geneeskunde 2020)




  • © Copyright 2020
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales