Recommandations & questions scientifiques

Coronavirus (COVID-19): Vitamine D et zinc

​​​Ni le Zinc, ni la vitamine D ne sont la panacée dans le traitement de la Covid-19.

Concernant la vitamine D :

  • Dans les conditions actuelles de la pandémie et étant donné la prévalence élevée de la déficience en vitamine D, la population doit veiller à s'assurer un apport suffisant en vitamine D par l'alimentation et l'exposition au soleil. Des conseils hygiéno-diététiques adaptés sont utiles. Il est important de promouvoir la consommation d'aliments naturellement riches en vitamine D tels les poissons gras, les œufs, le fromage et la viande ainsi que les aliments enrichis (lait, produits laitiers, margarines, certaines céréales), auxquels il convient éventuellement d'ajouter les compléments alimentaires. L'objectif est d'atteindre un apport quotidien total en vitamine D (provenant de l'alimentation et de l'exposition au soleil) de minimum 20 µg/j (800 UI).
  • Des valeurs plus élevées peuvent être retenues dans certaines circonstances pour des raisons médicales. Les compléments alimentaires ne devraient jamais fournir plus de 30 µg de vitamine D par jour. Ils doivent être pris de manière régulière (quotidienne, hebdomadaire ou mensuelle) et non sous forme de méga-doses une ou deux fois/an et en suivant les recommandations pratiques de prise (dont : éviter la dilution dans l'eau ou une boisson aqueuse, ingérer avec un repas ou un aliment contenant des lipides (fromage blanc), etc. En pratique médicale, un suivi des concentrations plasmatiques est recommandé.
  • Pour les patients à risque élevé de développer la Covid-19 et les patients diagnostiqués positifs mais asymptomatiques, il est recommandé de contrôler le statut en vitamine D. En cas de valeur faible (inférieur à 20 µg/L), un traitement médicamenteux en dose de charge (25 000 à 50 000 UI/semaine soit 625 à 1 250 µg/semaine) peut être administré pendant quelques semaines. Dans les catégories de population où la prévalence de la déficience en vitamine D est très élevée comme les personnes âgées institutionnalisées, les femmes enceintes, les personnes à la peau foncée, certains végétariens, etc. ; la vitamine D sera donnée d'office.
  • L'utilisation de très hautes quantités de vitamine D à visée thérapeutique chez les patients atteints de la Covid-19 et pour prévenir les formes très graves de la maladie, ne peut actuellement être recommandée. Elle ressort éventuellement du cadre d'études cliniques et ne peut se substituer aux traitements utilisés actuellement.
  • En ce qui concerne la vaccination, tout traitement chronique entrepris avant la vaccination sera maintenu inchangé.

  • Concernant le Zinc :  

  • Le CSS ne recommande pas l'administration de zinc à visée thérapeutique chez des patients cliniquement atteints, de même que l'administration de doses élevées.
  • Néanmoins, dans les conditions actuelles de la pandémie, l'ensemble de la population doit veiller à s'assurer un apport alimentaire suffisant en zinc, par la consommation d'aliments riches en zinc dont la viande, les œufs, le poisson, les céréales et les produits à base de céréales, les légumineuses ainsi que le lait et les produits laitiers. Privilégier les meilleures sources alimentaires est utile, éventuellement avec le conseil d'un diététicien lors d'une évaluation globale.
  • Le corps médical en charge des patients atteints ne peut se fier à la mesure du zinc sérique comme facteur indépendant prédictif de la sévérité de la maladie.  
  • Les personnes à risque élevé d'infection mais non encore cliniquement atteintes par la Covid-19 peuvent bénéficier à titre préventif d'une complémentation d'une durée de 3 à 4 semaines avec des doses modérées (10 mg de Zn/jour, à adapter selon les cas).
  • En ce qui concerne la vaccination, tout traitement chronique à dose modérée entrepris avant la vaccination sera maintenu inchangé. Cependant et afin d'éviter toute interférence possible avec la réponse vaccinale, aucune nouvelle complémentation ou modification de dose ne sera entreprise dans les 2 à 3 semaines précédant et suivant la vaccination.

  • Avis CSS: Vitamine D, Zinc et COVID-19 (CSS. 01/2021)

    COVID-19 : ivermectine, vitamine D et remdésivir : leur intérêt a-t-il été prouvé ? (mise à jour du 22/12 : guideline du NICE sur la vitamine D et la COVID-19) (CBIP. 05/01/2021)

​​​​

  • © Copyright 2021
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales