Recommandations & questions scientifiques

Coronavirus (COVID-19): Oxygène et humidificateurs

​Il faut garder à l’esprit que les humidificateurs à oxygène peuvent créer un aérosol et ainsi favoriser la propagation du virus, en plus de celle due aux gouttelettes. 

La situation est différente si le patient se trouve en quarantaine à domicile ou s’il se trouve en maison de repros et de soins (MRS). La nécessité de recourir à l’humidification doit être mise en balance avec le risque d'infecter autrui (soins à domicile, aide de proximité...). Il est conseillé d’éviter autant que possible d’utiliser un humidificateur, même à domicile, et d’aérer régulièrement la pièce. En MRS, cela doit être discuté avec le responsable des soins, compte tenu de la population à risque. En général, en cas d’administration d'oxygène par les voies naturelles, à savoir le nez, au moyen de lunettes nasales par exemple mais aussi avec un masque à oxygène, l'humidification de l'air n'est en principe pas nécessaire. L’assèchement des muqueuses peut être limité par une ventilation quotidienne du domicile et par l’humidification des muqueuses nasales au moyen de sérum physiologique. Il ne faut jamais utiliser un corps gras sur ou dans le nez (risques de brûlures !). 

https://www.nursing.nl/zuurstof-bevochtigen-niet-nodig-bij-neusbril/

https://www.apb.be/APB%20Documents/FR/Manuel/BPO_Oxygenotherapie_domicile.pdf


OXYGENE_HUMIDIFICATEURS_24_03_20.pdf (Service documentation APB)


  • © Copyright 2020
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales