Communiqués de presse

Enceinte ou envie de l’être ? Dites-le à votre pharmacien !

​​Débuter la prise d’acide folique suffisamment tôt, être prudente avec les antidouleurs, éviter les anti-inflammatoires, ne pas arrêter sa médication du jour au lendemain, soigner ses maux de grossesse de façon sûre… Le pharmacien peut améliorer son conseil aux femmes enceintes, qui souhaitent l’être ou qui allaitent – encore faut-il qu’il soit au courant !

En matière d’accompagnement des femmes enceintes, qui souhaitent l’être ou qui allaitent, et qui ont besoin de médicaments ou d’autres produits de santé, on peut mieux faire. Tel était le constat d’une enquête très remarquée, publiée en 2018 par les Mutualités Libres ; un constat confirmé par une thèse de doctorat récemment défendue à la KULeuven.

Grossesse en bonne santé

Certains médicaments comportent des risques pour le développement et la santé des bébés. Mais cela ne veut pas dire que les femmes enceintes ou qui souhaitent le devenir doivent tout à coup arrêter toute médication. En cas d’épilepsie, de diabète ou d’hypertension par exemple, ce serait même dangereux. Un traitement ne doit jamais être arrêté sans en parler d’abord avec son médecin ou son pharmacien. En tant qu’expert du médicament, ce dernier peut donner des conseils qui vont permettre de limiter les risques. 

Outre la réduction des risques, le pharmacien peut également préconiser l’adoption de bonnes habitudes susceptibles d’augmenter les chances de conception et bénéfiques pour le développement du bébé. Il peut aussi aider à soulager de manière sûre les inconforts tels que le reflux, les maux de dos, les nausées, les problèmes de sommeil, etc.

Dites-le à votre pharmacien !

Pour pouvoir offrir cet accompagnement à leurs patientes, les pharmaciens doivent être au courant de leur situation. Voilà pourquoi ils lancent cette campagne de sensibilisation : Enceinte ou envie de l’être ? Dites-le à votre pharmacien !

Lieven Zwaenepoel, vice-président de l’APB :

« La prévention est tellement importante, efficace et sous-utilisée… Il n’est jamais trop tôt pour bien faire ! Pensez à l’acide folique à prendre avant même la conception – dès le désir d’enfant donc – ou à la vaccination pendant la grossesse, contre la grippe et la coqueluche ! C’est notamment à cela que servent le pharmacien de référence et l’équipe soignante. »



  • © Copyright 2020
  • Association Pharmaceutique Belge
  • All rights reserved
  • Mentions légales